Brève présentation de l’organisation

Le Paradis des Primates, est une organisation engagée dans la protection et la conservation de la nature en général. Légalement établie et autorisée à œuvrer sur toute l’étendue nationale de la République Démocratique du Congo.

La mission du Paradis des Primates est de :

  • Promouvoir la sauvegarde de la nature en général et faire bénéficier du résultat à toutes les formes de vie.
  • Promouvoir la protection et conservation des espèces sauvages en général, particulièrement celles en voie de disparition.
  • Intervenir dans la protection des primates, la reconstitution et maintenance de leurs milieux naturels de vie.
  • Promouvoir la conservation participative/communautaire en aidant les communautés locales, en les formant et en les équipant des outils nécessaires pour la protection et la conservation de la nature dans leur milieu de vie.
  • Soutenir les programmes de conservation in-situ.

Présentation des activités annuelles

Durant l’année 2020, les activités se sont concentrées principalement sur quatre options, dont le reboisement, le sarclage, le sauvetage de la faune sauvage et le soutien à la communauté locale.

Le déroulement des activités réalisées durant l’année 2020 à partir du mois de février est décrit ici-bas :

  1. Le reboisement.

Ces activités ont été réalisées en collaboration avec les membres de la communauté locale, ils ont intervenu comme main d’œuvre locale. Tous les intervenants ont été rémunérés journalièrement. Après avoir défriché, il a fallu labourer deux fois avant de planter les jeunes arbres. Ainsi, nous avons reboisé quelques zones déboisées au sein de la réserve naturelle de Kalonge, principalement la vallée Tollari. Cette action s’inscrit dans le cadre de :

  • Reconstituer un habitat pour la faune sauvage ;
  • Rendre la nourriture disponible et accessible pour la faune sauvage ;
  • Rendre disponible les ressources végétales nécessaire à la vie et à l’amélioration de la santé humaine ;
  • Lutter contre la pollution de l’aire ;
  • Lutter contre le réchauffement de la planète. Etc…

 

Résultat obtenu

Dans le cadre de reboisement, nous avons planté un total de 2000 plantules, majoritairement de l’espèce de Croton megalocarpus.

Après avoir planté, nous avons placé des supports sur chaque arbre planté, et arrosé. Ces supports servent également d’indicateurs pour faciliter le repérage des arbres lors de sarclage après que les mauvaises herbes aient grandi.

2. Réhabilitation de la faune sauvage

Depuis le mois de février 2020, nous avons également intervenu dans le processus de sauvetage et réhabilitation de la faune sauvage. Tous les animaux sauvés ont récupérés des mains des chasseurs braconniers.

Résultat obtenu

Dans ce chapitre, nous avons récupérés :

  • 1 Singe Cercopithèque, femelle.
  • 1 Sine Babouin, femelle.
  • 1 Bébé chimpanzé.

3. Sarclage et piquetage

Cette activité vise à assainir l’environnement pour une bonne croissance des jeunes arbres plantés. Et l’indication des arbres pour éviter que les mauvaises herbes ne les engloutissent complétement.

4. Soutien à la population locale

Cette année, le Paradis des Primates a acheté et offert des uniformes scolaires à 13 élèves orphelins vivant dans la localité de Kalonge.

Cette action s’inscrit principalement dans le cadre de promouvoir la conservation participative/communautaire en faisant participer, associer la population locale aux actions de protection et conservation de la nature.

5. Visite des élèves

Cette année, le Paradis des Primates a reçu la visite des élèves de l’institut Wapole, installé en ville de Butembo.

Un groupe de 44 élèves s’est rendu à la réserve naturelle de Kalonge dans le cadre éducationnel et scientifique. Ils étaient accompagnés par leurs encadreurs (professeurs).

 

Projection des activités avenirs

Pour pouvoir intervenir efficacement dans la conservation et la protection de la biodiversité, l’Association Paradis des Primates prévoit de réaliser les actions suivantes :

1). Poursuivre les efforts de reboisement et maintien de la réserve naturelle de Kalonge.

2). Acquisition d’autres terrains dans le but principal de :

  • Créer un Centre de Sauvetage et Réhabilitation de la Faune Sauvage dans la province du Nord-Kivu ;
  • Créer ou gérer des nouvelles réserves plus vastes que celle de Kalonge et promouvoir la conservation communautaire. Surtout dans le territoire de Walikale et celui de Lubero ;
  • Poursuivre les efforts de sensibilisation sur la protection de la biodiversité et la lutte contre le réchauffement de la planète dans différentes provinces de la République Démocratique du Congo ;
  • Poursuivre les efforts de soutien à la population locale et la promotion de la conservation participative. Etc…

Difficultés rencontrés (principales)

  • L’insécurité dans la zone d’intervention n’a pas facilité la bonne réalisation de nos activités sur terrain ;
  • La pandémie du COVID-19 en république démocratique du Congo a été une des obstacles nous empêchant de pouvoir intervenir efficacement sur terrain ;
  • Le confinement n’a pas permis que des équipes au complet soient déployées sur le terrain dans la réalisation des activités, c’est pourquoi les travaux ont connu une évolution très lente en utilisant des équipes très réduites ;
  • L’insuffisance de moyens financiers et matériels pour le soutien des équipes de terrain.

 

Conclusion

Au terme de ce rapport, il est important de signaler le soutien de la communauté locale qui a accepté d’intervenir sur le terrain et cela malgré la pandémie de COVID-19.

Ceci révèle que le fait d’associer la communauté locale dans la réalisation des activités sur terrain est très important.

La poursuite des activités à la réserve naturelle de Kalonge, le lancement d’une autre  phase du programme de soutien à la population locale devraient figurer parmi les activités de l’année prochaine. A cela s’ajoute le déclenchement de moyen de sortie des partenaires serait important pour pouvoir préparer l’auto-prise en charge du Paradis des Primates pour les années avenir après le retrait des partenaires.

 

Quelques photos

Remerciements

Ces activités ont été réalisées grâce à l’accompagnement de nos partenaires, de nos membres, de nos donateurs/bienfaiteurs etc…, à qui nous témoignons toute notre gratitude. Et qui par la même occasion nous invitons à pouvoir nous accompagner dans la réalisation de nos activités projetées pour cette année 2021.

Nos remerciements s’adressent plus particulièrement :

Aux dirigeants de Wild Forests and Fauna, plus particulièrement à Monsieur Jason SCULLION, Président du Conseil d’Administration, Monsieur Michael MUELLER, Secrétaire Général, à Madame Corrie REYNOSO, Vice-Présidente du Conseil d’Administration et à tout le reste de l’équipe ;

A toute l’équipe de MakiGo en général, et particulièrement à Nathanaël BRANCO et Alexandre BERLIOZ,  Co-Présidents de l’organisation.

A Monsieur Alexey VASILYUK, Président de l’Ukrainian Nature Conservation Group (UNCG) et à toute son équipe ;

A Monsieur Rolf TAVERNIER (Alias Le Vert Solidaire) de l’Association Grands Parents pour le Climat, à Suisse. Et membre du Paradis des Primates ;

A Madame Yvonne TOLLARI, membre du staff du Paradis des Primates ;

A Monsieur Guido MONTI, membre Co-fondateur du Paradis des Primates ;

A Madame Danielle GUILLAUME, Directrice de Aider les Animaux Tous Ensemble, et bienfaitrice du Paradis des Primates ;

A Madame Virginie TRAIN, membre du Paradis des Primates.

A toutes les personnes, tous les membres de l’association et à tous les partenaires du Paradis des Primates qui d’une manière ou d’une autre ont intervenu dans la réalisation des activités du Paradis des Primates pour l’an 2020 : Nous vous disons infiniment merci pour votre implication dans le cadre de la réalisation du présent projet et pour la suite des activités dans les années avenirs.

 

Ainsi synthétisés à Butembo, le 21/12/2020

Pour le Paradis des Primates (P-P)

Dalley-Divin KAMBALE SAA-SITA,

Président

Synthèse du rapport annuel des activités réalisées en 2020 par le Paradis des Primates (P-P) (Décembre 2020).