Brève présentation de l’organisation

Le Paradis des Primates, est une organisation engagée dans la protection et la conservation de la nature en général. Légalement établie et autorisée à œuvrer sur toute l’étendue nationale de la République Démocratique du Congo.

La mission du Paradis des Primates est de :

  • Promouvoir la sauvegarde de la nature en général et faire bénéficier du résultat à toutes les formes de vie.
  • Promouvoir la protection et conservation des espèces sauvages en général, particulièrement celles en voie de disparition.
  • Intervenir dans la protection des primates, la reconstitution et maintenance de leurs milieux naturels de vie.
  • Promouvoir la conservation participative/communautaire en aidant les communautés locales, en les formant et en les équipant des outils nécessaires pour la protection et la conservation de la nature dans leur milieu de vie.
  • Soutenir les programmes de conservation in-situ.

 

Présentation des activités bimensuelles réalisées

Le présent rapport porte sur les activités réalisées entre le mois d’avril et celui de mai 2020. Les activités se sont concentrées sur le défrichage, le labour, le reboisement et le sauvetage animal, mais aussi la recherche des nouveaux terrains plus vaste que celui de Kalonge.

Toutes ces activités ont été réalisées à la réserve naturelle de Kalonge en territoire de Beni, dans la Province du Nord-Kivu en République Démocratique du Congo.

1.Défrichage

Le défrichage a été réalisé dans la vallée Tollari. Le travail a été fait par une équipe composée des membres de la population locale, intervenant comme main d’œuvre locale.

Le défrichage a été une étape pour préparer le labour avant le reboisement.

2. Le reboisement.

Ces activités ont été réalisées par les membres bénévoles de l’Association Paradis des Primates. Cette action s’inscrit dans le cadre de :

  • Reconstituer un habitat pour la faune sauvage ;
  • Rendre la nourriture disponible et accessible pour la faune sauvage ;
  • Rendre disponible les ressources végétales nécessaire à la vie et à l’amélioration de la santé humaine ;
  • Lutter contre la pollution de l’aire ;
  • Lutter contre le réchauffement de la planète. Etc…

3. Sauvetage et réhabilitation de la faune sauvage

Durant cette période de deux mois, nous avons pu sauver quelques espèces sauvages de mains des braconniers et/ou chasseurs illégaux. Les animaux sauvés sont constitués des deux singes dont les images vous sont présentées ici-bas.

4. Recherche des nouveaux terrains plus vastes

Dans ce chapitre, nous avons trouvé cinq sites potentiels qui vous sont théoriquement présentés ci-dessous.

Résultats obtenus

Durant ces deux mois d’activités, nous avons obtenu les résultats ci-dessous :

a.Dans le cadre de reboisement.

  • Nous avons planté plus ou moins 800 arbres, de l’espèce Croton magalocarpus. Nous avons fait le piquetage des arbres plantés. Ces piques servent d’indicateurs d’arbres lors de sarclage mais aussi facilite le repérage d’arbre lors de comptage.

b. Dans le cadre de sauvetage et réhabilitation de la faune sauvage

Dans ce chapitre, nous soulignons le sauvetage de :

  • 1 Cercopithèque, femelle.
  • 1 Babouin, femelle.

c. Dans le cadre de recherche des nouveaux terrains plus vastes

Dans ce paragraphe, notons que 5 propositions potentielles seront décrites ici-bas :

  • Un terrain (forêt) communautaire à Munzoa dans te territoire de Lubero.

Après des rencontres avec une association locale, accompagnée par des représentants de la communauté locale, il a été convenu de conclure un partenariat avec l’association locale et de programmer une descente pour voir les différentes limites du terrain, collecter les données sur la richesse biologique des forêts et enfin de pouvoir conclure un accord avec la communauté locale pour la création d’une réserve communautaire dans cette zone.

  • Un terrain privé à Buyinga (territoire de Lubero)

Ce terrain de Buyinga appartient à un particulier, c’est un terrain de 200 hectares à vendre. Il n’est pas très riche en biodiversité mais héberge quelques individus des primates et petits mammifères, des oiseaux et reptiles.

  • Un terrain communautaire à Luhanga (Territoire de Lubero).

Après une sensibilisation de la communauté sur la conservation de la nature, elle a émis un souhait de créer une réserve. Une superficie initiale de 100 hectares pourra être disponibilisé dans un premier temps. Cette superficie pourrait être agrandie après la réussite de maintien de la superficie initiale.

  • Un terrain communautaire à Katanga, Pinga en territoire de Walikale.

Ces forêts communautaires situées au village de Katanga et ses environs, seront disponibles pour le projet de conservation des chimpanzés et des forêts communautaires. Une superficie de 6000 hectares des forêts à l’intérieures desquelles on trouve quelques villages. Les forêts hébergent une petite population des chimpanzés, d’autres singes (cercopithèque), des pangolins, et autres mammifères sans oublier les oiseaux et reptiles. Le projet devrait être mené en collaboration avec une association locale et les représentants de la population locale.

Une descente devra être effectuée en juillet 2020 pour pouvoir évaluer la richesse biologique du terrain, la prise des coordonnées GPS mais aussi la conclusion d’un accord avec la population locale pour voir ce qui doit être fait et définir les responsabilités de chaque partie prenante dans le projet. Ce terrain est l’un des couloirs (corridors) qui relient le parc national de Maiko.

  • Un terrain à Kishondja au sein de la Réserve de Primates de Kisimba-Ikobo en territoire de Walikale

Kishondja étant l’une des stations de la Réserve des Primates de Kisimba-Ikobo, le Paradis des Primates a pu entrer en contact avec ses dirigeants. Ensemble ils se sont accordés sur e fait que le Paradis des Primates pourrait mener un projet de Conservation des Gorilles de Kishondja. Ce projet limiterait le site sur le domaine vital de 5 individus des gorilles qui s’y trouvent sous la menace du braconnage.

 

QUELQUES IMAGES

Quelques photos représentatives des activités de transplantation/reboisement

Quelques photos représentatives de défrichage et labour

Voir vidéos pour le reboisement et l’arrosage

Quelques photos représentatives des animaux sauvés du braconnage

Projection des activités avenirs

La prévention des activités avenir se présente comme suit :

1). Poursuivre les efforts de reboisement et maintien de la réserve naturelle de Kalonge.

2). Acquisition d’autres terrains dans le but principal de :

  • Créer un Centre de Sauvetage et Réhabilitation de la Faune Sauvage dans la province du Nord-Kivu ;
  • Créer ou gérer des nouvelles réserves plus vastes que celle de Kalonge et promouvoir la conservation communautaire ;
  • Poursuivre les efforts de sensibilisation sur la protection de la biodiversité et la lutte contre le réchauffement de la planète dans différentes provinces de la République Démocratique du Congo ;
  • Poursuivre les efforts de soutien à la population locale et la promotion de la conservation participative. Etc…

3). Lancer les autres programme de soutien à la communauté locale.

Difficultés rencontrés (principales)

  • L’apparition de la maladie à virus corona (COVID-19) ne permet pas de réaliser les travaux avec une grande équipe. Cette pandémie a provoqué pas seulement la hausse des prix des denrées alimentaires mais aussi le transport
  • L’insécurité dans la zone d’intervention n’a pas facilité la bonne réalisation de nos activités sur terrain ;
  • La réapparition de la maladie à virus Ebola dans la région d’intervention (Beni) a constitué un frein à la réalisation des activités sur terrain ;
  • L’insuffisance de moyens financiers et matériels pour le soutien des équipes de terrain.

Remarque

Notre partenaire financier (WildFF) constatera que nous avons légèrement dépassé le montant consacré aux activités à réaliser à la Réserve Naturelle de Kalonge pour cette première tranche. Cela est dû au fait que nous avons reçu 4 donations, dont deux de membres de P-P à l’international et deux autres de donateurs externes. Il y a eu aussi l’utilisation des cotisations des membres de P-P.

 

Remerciements

Ces activités ont été réalisées grâce à l’accompagnement de nos partenaires, de nos membres, de nos donateurs/bienfaiteurs etc…, à qui nous témoignons toute notre gratitude. Et qui par la même occasion nous invitons à pouvoir nous accompagner dans la réalisation de nos activités projetées pour cette année 2020.

Nos remerciements s’adressent plus particulièrement :

Aux dirigeants de Wild Forests and Fauna, plus particulièrement à Monsieur Jason SCULLION, Président du Conseil d’Administration, Monsieur Michael MUELLER, Secrétaire Général, à Madame Corrie REYNOSO, Vice-Présidente du Conseil d’Administration et à tout le reste de l’équipe ;

A toute l’équipe de MakiGo en général, et particulièrement à Nathanaël BRANCO et Alexandre BERLIOZ,  Co-présidents de l’organisation.

A Monsieur Alexey VASILYUK, président de l’Ukrainian Nature Conservation Group (UNCG) et à toute son équipe ;

A Monsieur Rolf TAVERNIER (Alias Le Vert Solidaire) de l’Association Grands Parents pour le Climat, à Suisse ;

A la direction de Kokopelli (semence sans frontière) ;

A Madame Yvonne TOLLARI, membre du staff du Paradis des Primates ;

A Madame Chris HERZFELD, bienfaitrice du Paradis des Primates ;

A Monsieur Guido MONTI, membre Co-fondateur du Paradis des Primates ;

A Madame Danielle GUILLAUME, Directrice de Aider les Animaux Tous Ensemble, et bienfaitrice du Paradis des Primates ;

A Madame Vivien GARDINER, bienfaitrice du Paradis des Primates.

A Madame K. WALKEN, bienfaitrice du Paradis des Primates.

A Madame Judith BRENNAN, bienfaitrice du Paradis des Primates.

A toutes les personnes, tous les membres et à tous les partenaires du Paradis des Primates qui d’une manière ou d’une autre ont intervenu dans la réalisation des activités du Paradis des Primates pour l’an 2020;

Nous vous disons infiniment merci pour votre implication dans le cadre de la réalisation du présent projet et pour la suite des activités.

 

Ainsi synthétisés à Butembo, le 03/06/2020

Pour l’Association Paradis des Primates (P-P)

Dalley-Divin KAMBALE SAA-SITA,

Président

 

 

Synthèse du rapport bimensuel sur les activités du Projet de Restauration et Conservation de la Réserve Naturelle de Kalonge. Avril-Mai 2020